Les fondements de la défiscalisation en outre-mer en 2018

Les fondements de la défiscalisation en outre-mer en 2018

Bon nombre d'investisseurs provenant de France métropolitaine font le choix d'investir dans les outre-mer pour bénéficier de défiscalisation. En 2018, le nombre de contribuables ayant investi dans les outre-mer a augmenté par rapport aux années précédentes. Cette situation est due aux différents dispositifs incitatifs que les autorités mettent en place. 

La loi Pinel

La loi Pinel a été l'un des premiers dispositifs à assurer les fondements de la défiscalisation en outre-mer l'année passée. La défiscalisation outre-mer 2018 prend surtout la forme d'un investissement immobilier avec pour but de louer le bien sur une période assez longue. Ce dispositif garantit en contrepartie une défiscalisation intéressante selon la hauteur de l'investissement. Ce dispositif permet de promouvoir le développement social et économique dans les outre-mer.

Grâce à la loi Pinel, de nombreux particuliers ont pu investir sur le marché immobilier des DOM-TOM. Beaucoup ont acheté et loué leur immobilier sur une durée de six ans avec une réduction fiscale pouvant atteindre les 12 % de la valeur de l'immobilier. D'autres ont décidé de louer leur habitation sur une durée de neuf ans avec une déductibilité d'impôt de 18 % sur le prix d'acquisition du bien immobilier. Quelques contribuables louent leur bien sur une période de 12 ans et bénéficient d'une réduction d'impôt de 21 %.

La loi Girardin

La loi Girardin a aussi été l'un des fondements de la défiscalisation outre-mer en 2019. Ce dispositif possède 4 volets afin de développer les régions d'outre-mer d'un point de vue industriel, social, économique et environnemental. Il a y la branche industrielle de la loi Girardin qui consiste à ce que le contribuable investit à fonds perdu. Autrement dit, ce type d'investissement ne possède pas de retour sur investissement clair car l'investisseur perd l'intégralité des sommes versées dans le cadre de l'investissement.

Toutefois, la rentabilité réside dans le taux de réduction fiscale pouvant aller jusqu'à 130 %. Le contribuable récupère donc sa mise grâce à la défiscalisation assimilée à une économie d'impôts très intéressante. L'un des atouts de cette loi dans son volet Industriel est la possibilité de jouir la défiscalisation en intégralité en une seule fois. Afin de bénéficier de ce dispositif industriel, il faut investir dans une société intermédiaire qui loue des matériels à des exploitants ultramarins sur une période de 5 ans.

Le volet social

La défiscalisation en 2018 en outre-mer a surtout été favorisée par une politique de développement axée sur le social. C'est pourquoi la loi Girardin possède son volet social afin de pallier au manque criant de logements sociaux dans les DOM-TOM. Ce loi encourage un investissement immobilier pour servir de logement social. Pour l'investisseur, l'enjeu majeur réside bien sûr dans la défiscalisation, puisque le montant du loyer ne peut pas excéder un certain seuil.

Des sociétés telles que ECOFIP accompagnent les investisseurs dans leur souhait de faire fructifier leurs avoirs tout en bénéficiant d'avantages fiscaux. ECOFIP assure le montage de dossier dans le champ d'application de la loi Girardin et dispose d'une expérience de 25 ans dans le domaine.